Les organisations syndicales (CFDT - CGT - FO - FSU - UNSA) condamnent la politique d’austérité salariale menée par le gouvernement à l’égard des agents publics. Celle-ci aggrave encore un contexte marqué par les suppressions d’emplois et la dégradation des conditions de travail.

Elles dénoncent l’absence de négociations salariales dans la Fonction Publique .

Elles contestent le discours du gouvernement consistant à laisser croire que la Fonction publique connaît de véritables hausses de pouvoir d’achat. Elles rappellent que le contentieux salarial, qui s’accumule depuis presque 10 ans, constitue pour les fonctionnaires une perte de largement plus de 10 % de leur rémunération. Comment faire quand les prix s’envolent et que les salaires stagnent (gazole + 18%,essence + 13,5 %, loyers + 12%, électricité + 6,4%, produits alimentaires : pain + 5 à 7%, pâtes + 5 à 10%, huile + 5 à 8 %, etc.) ? Elles demandent la mise en oeuvre rapide de mesures de rattrapage.

Les organisations signataires réaffirment fortement leur attachement au point d’indice, élément central et prioritaire en matière salariale dans la Fonction publique.

En effet, seule la progression du point d’indice permet véritablement de compenser l’inflation et d’assurer une réelle augmentation des salaires, pour tous les fonctionnaires et agents contractuels. C’est pourquoi les organisations syndicales exigent une augmentation immédiate et conséquente du point d’indice, suivie de l’ouverture d’une véritable négociation sur :

· Les mesures de rattrapage pour tous · Une revalorisation significative des grilles indiciaires · Une politique salariale respectueuse des personnels dans la Fonction publique.

En Haute-Vienne, l’Intersyndicale appelle l’ensemble des agents des trois versants de la Fonction publique à se mobiliser fortement le mardi 31 mai en se rassemblant à 11h30 devant la préfecture de Limoges (prévoir un pique-nique).

(Des préavis ont été déposés au niveau national couvrant les personnels des trois fonctions publiques souhaitant être en grève le 31 mai.)

Creuse
Il a donc été convenu d’appeler à un rassemblement devant la préfecture le mardi 31 mai à 17h30 avec conférence de presse mais sans demande d’audience.

Corrèze : rassemblement devant la préfecture de Tulle à 11h.